En plus des pages consacrées à chaque catégorie de bijoux (tours d'oreille, diadèmes, bracelets-bagues,etc...) ,

il existait déja deux pages sur les diadèmes et une page sur les réputations magiques des pierres.

 

Les diadèmes au cinéma

Source: Externe


Les diadèmes au théatre

Source: Externe


Réputations magiques des pierres

 

Source: Externe

 

depuis ce week end, vous trouverez également les deux premiers articles consacrés à l'histoire du bijou depuis la préhistoire jusqu'à nos jours.

 

1/ Les tout premiers bijoux préhistoriques


On a longtemps cru que l'invention des bijoux dataient de 35.000 ans et était associée aux hommes de Cro-Magnon porteurs de la culture aurignacienne.
Mais cette vision a été ébranlée ces dernières années par une série de découvertes archéologiques datées de 70.000 à 135.000 ans.

Selon une étude américano-croate, des serres de rapaces (retrouvées sur le site néandertalien de Krapina en Croatie) ont été travaillées, il y a 130.000 ans, pour être montées en bracelet ou collier, assemblées par des liens végétaux ou des tendons animaux.
Ce seraient les plus anciens vestiges de bijoux avérés à ce jour.Ces serres d'aigle (un pigargue à queue blanche)de 3 cm environ ont révélé des marques de coupe, abrasion et polissage d'origine humaine.

Serres de rapaces,bijoux préhistoriques.Crédit photo: Luka Mjeda (Zagreb).



série de serres retrouvées en France au Paléolithique
Griffes de grands rapaces diurnes trouvées en France et en Italie dans des habitats du Paléolithique moyen. © Véronique Laroulandie



La grotte de Mandrin, dans la Drôme, abrite, comme d'autres sites en France et en Italie, des serres de rapaces sur lesquelles figurent des traces d'incisions attribuées à des Néandertaliens. La plus ancienne de ces serres (90.000 ans) a été trouvée sur le site de Combe-Grenal, en Dordogne.

           pour lire la suite cliquer sur le lien:

           1/Les tout premiers bijoux préhistoriques

2/Bijoux du Paléolithique à la période antique.


Au Paléolithique, les plus anciennes parures retrouvées étaient conçues principalement à partir de coquillages ,

de griffes ou de dents d’animaux. (Voir les "premiers bijoux préhistoriques" dès -135.000 ans)

  parure paléolithique
Sélection d’objets de parure aurignaciens  : perles tubulaires en os (1,11,19)

et en ivoire (10), perles de différentes formes en ivoire (5,6,12,16,17), anneaux

en ivoire (9,13-15), canines de renard (2, 7, 22, 23), croches de cerf (3,4),

incisive d’ours (18), incisive de bovidé (21), incisive de cerf (24), Crommium sp. (20),

Clanculus sp. (25), Homalopoma sanguineum (26,32), Cyclope neritea (27,31),

Nassarius incrassatus (28), Nassarius mutabilis (29),

Glycymeris insubrica (30). ( d’après Vanhaeren 2010).

 



Les bijoux de cette période relèvent de deux sortes:
-les parures issues de la simple collecte
-les parures créées à partir d'un travail, d'une modification (partielle ou totale) du matériau d'origine

(os, ivoire, bois de cerfs ou minéraux).

Par la suite, les premiers objets métalliques datent d'environ -7500 ans ,

par martelage à froid de pépites d’or ou de cuivre.
Puis les techniques d'orfèvrerie vont commencer à se développer:

filigrane, granulation et emboutissage…
De - 6000 ans à - 5000 ans, la chauffe facilite le travail du métal

et les premiers objets coulés puis moulés apparaissent.

pour lire la suite cliquer sur le lien:
           2/ Les bijoux du paléolithique à l'Antiquité.

A suivre....